5 bonnes raisons de partir à Djerba !

A 15 jours de la date de partir, encore aucune idée de votre destination ? Pas de panique ! A l’heure où les vacanciers sont partis, ils n’avaient pas eu autant de chance de tomber sur des forfaitistes. Tours opérateurs et billettistes disposent à cette époque de l’année davantage de disponibilités et dans les hôtels également. C’est l’occasion de faire un voyage à Djerba puisque c’est un des séjours les plus recommandés. Beaucoup en ont parlé et en parleront encore. Effectivement, cette petite perle de la Tunisie, « Djerba la Douce » a beaucoup à offrir.

La douceur de vivre

Loin des foules, accompagner son réveil de quelques foulées sur les plages désertées est plus qu’envisageable : à Tourgueness et Aghir. Pour ne pas partir si loin que cela, quelques brasses matinales dans la piscine de l’hôtel est une autre alternative.

Raffinement et art de vivre sont au rendez-vous.

Même si les rues restent animées, on profite pleinement  de cette atmosphère détendue et sans stress. Au passage des échoppes, les spécialités orientales nous font de l’œil et avec délicatesse on goûtera bien à quelques gourmandises ? On s’offre aussi un moment de détente après une virée dans le désert à dos de dromadaire.

Houmt Souck

Djerba La Douce

Djerba La Douce

Ce lieu est atypique en étant une ancienne Zaouïa. On y trouve le musée des arts. Tous les jours vers 10 h du matin, c’est un beau spectacle que celui du marché aux poissons. Les pêcheurs sont revenus avec leurs filets remplis d’effluves iodées et de poissons de toutes sortes, rougets et sardines, etc. Assister à la préparation des étalages restera un beau souvenir gravé sans la mémoire de toute personne faisant un voyage à Djerba.

 Les demeures typiques

Au détour des ruelles, les vieilles maisons de pierres de la médina sont splendides d’authenticité. Il suffit de pousser la lourde porte cloutée, repeinte ou écaillée et de découvrir un autre monde. La vue s’ouvre sur un patio et se perd sur les volées d’escaliers débouchant sur des toits terrasses. En levant les yeux, on admire de magnifiques coupoles qui ont gardé leur cachet à l’ancienne. Un véritable havre de repos !

Associant architecture et minimalisme, souvent ces demeures ont été rachetées et restaurées, transformées en chambres d’hôtes.

Le shopping

Djellabah et babouches, mosaïques et vanneries, les senteurs épicées, les couleurs chatoyantes, etc. Ici, dans les souks il faut juste discuter un peu du prix. Le jeu du marchandage en vaut la chandelle même si l’on n’y connaît rien. On s’amuse  et on prend plaisir à ramener des babioles pleins nos affaires ! Pour les amateurs de poteries, ou les amoureux de couchers du soleil, un tour au village de Guellala s’impose.

Musées et monuments

L’art séculaire et les traditions populaires se mêlent en cette île. Si on préfère les visites culturelles ou les excursions, Djerbahood  est incontournable comparé à un musée à ciel ouvert. Pour connaître davantage les us et les coutumes, on fait une petite visite au Musée du Patrimoine traditionnel de Djerba. Communautés juives et musulmanes se fréquentent, la Synagogue en est la parfaite représentation. Témoins de l’occupation romaine, les anciens vestiges sont encore bien préservés sur le site de Meninx à l’extrême sud est de Djerba.

Les activités sont en nombre pour ceux friands de calme ou de sports nautiques. Aux premiers, on recommandera de partir hors saison ou en saison hivernale.  Tandis que les travailleurs, les étudiants et les jeunes couples choisissent l’été et les fêtes de fin d’année.