La rime du temps et de la poésie

« Lune d’argent annonce beau temps », « Lune pâle l’eau dévale… »

De nombreux dictons de bon sens sont nés de l’observation du ciel par nos arrières, arrières grands-parents… On en sourit, on les réfute , mais qui n’a pas entendu que s’il pleut à la saint Médard, il pleut quarante jours plus tard ?

Aucun randonneur ne se moque des dictons quelquefois simplistes de notre mémoire collective. Et à juste titre car ils se sont souvent révélés pleins de bon sens.

Qui n’a jeté un regard suspicieux sur un ciel rouge annonciateur de pluie au lever d’un bivouac ? Et qui devant le même ciel rouge au coucher du soleil ne s’est pas frotté les mains de satisfaction devant la bonne journée du lendemain pleine de promesses !

Voici, en quelques dictons, ce qui se dit sur le temps dans nos campagnes.

  •  Si le soleil se réfléchit dans les nuages, de la pluie prends garde…
  •  Soleil du matin apporte la pluie en chemin…
  •  Si le mistral commence de jour, il dure trois jours. S’il commence de nuit, il dure autant qu’un pain cuit…
  •  Midi, ciel vilain, minuit ciel serein…
  •  Des éclairs dans le nord signe de vent,et au sud, vent et pluie souvent.. .
  •  Quand le crapaud prend sa voix haute, nous aurons la pluie sans faute…
  • Chant du coucou, temps doux…
  •  Rouges nuages à l’aurore, de la pluie et du vent encore…
  •  Si les canards battent de l’aile dans le ruisseau, il y aura de l’eau bientôt…
  •  > Brouillard du matin, tonnerre certain…
  •   Le matin, ciel blanc est signe de beau temps…
  •  Hirondelle volant haut, le temps sera beau, hirondelle volant bas, bientôt la pluie viendra...
  •  Brume basse, beau temps amasse…
  •  Grande visibilité, eau annoncée…
  • Matin à forte rosée, tonnerre en fin de journée. Tonnerre de midi amène la pluie…

Et saviez-vous…
…que la jarretière de la Vierge – ou du Bon dieu est un arc en ciel…
…que la canicule est un autre nom de la constellation du Chien dans laquelle se lève le soleil entre le 24 juillet et le 25 août…
…que kamikaze est un mot japonais signifiant tempête providentielle, nom donné par les Japonais à deux tempêtes qui,dans les années 1200, détruisirent la flotte des Mongols envoyée par le petit-fils de Gengis Khan pour envahir l’archipel..